dieulogo.gifdieulogo.gifdieulogo.gifdieulogo.gifdieulogo.gifdieulogo.gif

MINISTERE D'APÔTRE

 

LA FONCTION DE L'APÔTRE

Le don du ministère d'apôtre correspond à un office des plus importants, à l'intérieur du corps. Par office, nous voulons parler d'une place de responsabilité ou d'un devoir particulier. Si ce don est mentionné en tout premier lieu, c'est peut-être parce qu'il a trait à l'établissement de certaines choses et à l'action de surveiller.

Nous savons qu'il y a deux genres d'apôtres differents. Nous avons premièrement le groupe de croyants qui portaient ce titre et qui étaient au nombre de douze. Le jour ou l'un d'entre eux, Judas, trahit son Maître et abandonna son rôle d'apôtre, un autre le remplaca. <> (Actes 1:26)

Pour être qualifié en vue de cette position d'apôtre, il fallait que chacun, au début, répondît à certaines conditions. Luc, l'auteur du livre des Actes, le précise de cette manière, dans Actes 1:21-22: << Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection.>> Disons cependant que nous ne savons pas avec certitude si cela correspondait aux exigences du Seigneur. Peut-être n'était-ce qu'une idée sur laquelle les onze s'étaient mis d'accord.

Nous nous trouvons maintenant face à une question difficile. Paul était-il au nombre des douze apôtre? IL n'est certainement pas facile de répondre à cela. Pour nous qui étudions la bible, sachons que beaucoup de nos questions resteront sans réponse jusqu'au jour où nous entreront au ciel. Nous ne devons cependant pas nous laisser arrêter dans nos recherches car celles-ci aiguisent notre esprit. Elles contribuent à áméliorer la manière dont nous servons le Seigneur.

Revenons à l'apôtre Paul. Selon son propre témoignage, cet homme se considérait comme un apôtre authentique. Voici quelques-uns des passages où il se place clairement parmi ces hommes:

1. << Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtre, les derniers des hommes ...>> Paul semble réellement se considérer comme l'un des apôtre.

2.<< N'avons-nous pas le droit... comme font les autres apôtres>> (1 Corinthiens 9:5). C'est ici le mot<< autres>> qui indique que Paul fait partie du groupe.

3.<< Car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d'être appelé apôtre...>> (1 Corinthiens 15:9). Le mot-clé est celui de <>; Paul se place parmi les apôtre. IL n'aurait pu être le moindre d'entre eux sans être de leur nombre.

Certains commentateur estiment que ceux qui s'étaient réunis dans la chambre haute commirent une erreur en désignant Matthias; ils sont persuadés que le Seigneur avait choisi Paul qui, lui, était destiné à remplacer Judas. Nous ne pouvons l'affirmer. Beaucoup se demandent quel est le nom qui sera inscrit sur le douzième fondement de la nouvelle Jérusalem. Sera-ce celui de Matthias ou celui de Paul? << La muraille de la ville avait douze fondement, et sur eux les douze noms des noms apôtres de l'agneau>> (Apocalypse 21:14). Nous le verrons lorsque nous seront là-haut.

Les douze apôtres jouaient un rôle qu'aucun autre membre du corps de Christ n'aura jamais. Ils eurent part à la création de l'église dans le monde. Plusieurs d'entre eux écrirent en outre des livres qui se trouvent dans le nouveau Testament.

Si les douze apôtres remplissaient des fonctions tout à fait spéciales, nous savons néanmoins que l'un des dons relatifs au ministère est connu comme celui d'apôtre. Nous ne devons pas avoir le sentiment que tous deux sont pareil, quoiqu'ils se ressemblent. La place occupée par les douze, au sein du corps, était spéciale et ne fut jamais répétée. Par contre, le don des apôtres, en relation avec le ministère, fut un don qui se retrouva tout au long de la période où l'église, corps de Christ, fut édifiée.

Les apôtres sont donnés au corps par Christ, et cela en vue d'une tâche spéciale. Les hommes ne peuvent décider de devenir apôtres, pas plus qu'un morceau d'argile ne peut décider qu'il sera une poterie. Ceux qui sont d'authentique apôtre ne le savent peut-être même pas, et jamais ils ne se verront sous ce jour-là. C'est ce qu'ils font qui permet à d'autres de les consdérer comme tels. Par contre, ceux qui s'attribuent le nom d'apôtres ou qui le sont parce que des hommes en ont décidé ainsi ne sont en aucun cas de véritables apôtres.  (Apocalypse 2:2). Lisez également 2 Corinthiens 11:13

La signification du mot apôtre nous aidera à comprendre ce qu'est un apôtre et quel est véritablement le rôle de ce dernier. Le mot apôtre se définit en ces termes:  Matthieu et Marc ne l'utilisent qu'une seule fois  (Matthieu 10:2 et Marc 6:30). Dans chacun des cas, le mot désigne une oeuvre à caractère particulier: celle d'un missionnaire. C'est sur ce point-là que les douze apôtres et le don des apôtres se ressemblent.

Un apôtre est par conséquent quelqu'un qui a été envoyé par le seigneur afin de porter l'évangile dans des endrois nouveau. Son travail consiste à poser le fondement d'une nouvelle partie du corps. Il a également pour tâche d'établir le corps et de le surveiller. << Il a donné les uns comme apôtre.... pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ (Ephésiens 4:12)

Nous avons l'exemple de Ken Gates qui s'en alla comme missionnaire dans les territoires s'étendant au nord-ouest du Canada. Avant son départ, certains cherchèrent même à le décourager. Plusieurs de ses professeurs déclarèrent même qu'il ne serait jamais un prédicateur. Aucun de ces hommes n'était capable de discerner en lui l'étoffe d'un apôtre. Ensuite, ceux chez qu'il se rendit ne lui réservèrent pas un accueil chaleureux; ils s'efforcèrent au contraire de l'obliger à quitter leur territoire. Ken savait pourtant que Dieu l'avait envoyé là et il y resta. Aujourd'hui cette contrée compte de nombreux croyants merveilleux et beaucoup de communautés. C'est encore lui qui a contribué à la croissance et au développement des croyants. Il a veillé comme un père sur l'oeuvre du seigneur. Jamais il n'aurait pensé à se considérer comme un apôtre. Pourtant, tous ceux qui , aujourd'hui, connaissent et lui  ,et son oeuvre savent qu'il l'était réelement.

COMMENT DEVENIR UN APOTRE

On ne devient pas apôtre en un instant. De tel hommes sont premièrement des croyants qui ressentent profondément l'appel de Dieu dans leur vie mais qui, habituellement, ignorent qu'ils seront un jour le don spécial de Christ à son église.

Lorque Dieu choisit quelqu'un en faire un apôtre, Il lui donne le temps de croître et de se préperer à sa future tâche. Paul ne joua pas le rôle d'apôtre dès le jour de sa conversion. Pourtant, Dieu lui mit à coeur la pensée d'une tâche spéciale qui serait un jour la sienne. << Il dit: le Dieu de nos père t'a destiné à connaître sa volonté, à voir le juste, et à entendre les paroles de sa bouche; car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues>> (Actes 22:14-15).

Il est vrai que Paul fut un genre d'apôtre tout à fait particulier. Il fut cependant préparé à cette fonction comme beaucoup de croyants le sont aujourd'hui.

LA PREPARATION D'UN APOTRE COMPTE PLUSIEURS ETAPES

1. La souffrance. Certains croyants ne sauraient devenir des apôtres car ils refusent de souffrir, ce qui peut être cependant une nécessité dans la préparation d'un apôtre. Paul eut une parole à ce sujet bien longtemps avant de devenir un apôtre : << Je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour mon nom>> (Actes 9:16). La souffrance forme les individus de manière tout à fait particuliere lorsque ces hommes sont destinés à devenir des dirigeants au sein du corps de Christ. Ceux qui ne l'ont jamais connue ne peuvent exercer le même ministère que ceux qui ont souffert. Quant à ceux qui repoussent l'idée de la souffrance, jamais ils ne pourront porter l'évangile dans des endroits nouveaux où il risquerait de leur en coûter beaucoup. La souffrance prépare les hommes à des souffrances plus grandes encore.

2. La croissance. Jesus lui-même, alors qu'il se préparait à son ministère, connut cette croissance. Il nous est dit en effet: <> (Luc 2:52). Nous avons ici l'idée de développement. Son ministère se développait; certains éléments y étaient ajoutés. Jésus, alors qu'il grandissait en stature et en sagesse, voyait sa taille s'élever et sa sagesse s'accroître. Si la chose était nécessaire pendant la période de sa formation, combien plus ne l'est-elle pas pour celui qui sera un jour un apôtre? Paul fut préparé de la même manière. << Mais Saul (un autre nom de Paul) se fortifiait de plus en plus,>> (Actes 9:22). Le verbe fortifier dont il est question ici est surtout en rapport avec la force spirituelle. Paul devait connaître la puissance de Dieu de facon très réelle. Répétons-le toutefois: si Paul, ce grand apôtre, eut besoin de ce genre de préparation, nous pouvons être certains qu'elle sera indispensable à tout autre apôtre.

3. La formation. Le chrétien doit apprendre; c'est pour lui une chose important dont la signification est encore plus grande pour les apôtre qui, eux dirigent, au sein du corps de Christ. Pensons de nouveau à Paul, cet excellent exemple. Avant d'être un apôtre, cet homme dut vivre une certaine période d'apprentissage, d'etude, au désert. (Lisez Galates 1:16-17.) Il fut ensuite prêt à témoigner plus efficacement pour le Seigneur.

 

<< Ne suis-je pas libre? Ne suis-je pas apôtre? N'ai-je pas vu Jésus notre Seigneur? N'êtes-vous pas mon oeuvre dans le Seigneur? Si pour d'autres je ne suis pas apôtre, je le suis au moins pour vous; car vous êtes le sceau de mon apostolat dans le Seigneur. C'est là ma défense contre ceux qui m'accusent. N'avons-nous pas le droit de manger et boire?>> 1 Corinthiens 9:1-4

 

 

 

                                                 

 

                                                                   

 

 

   


powered by klack.org, dem gratis Homepage Provider

Verantwortlich für den Inhalt dieser Seite ist ausschließlich
der Autor dieser Homepage. Mail an den Autor